nadine tarbouriech

"transhumances"

à tout moment et dans mes gestes en peinture, il y a, profondément ancré en moi cette attention au monde, aux traces, à la mémoire, cette façon d'observer et d'écrire qui ne saurait être autre que le fruit d'années et d'années à patiemment raconter, construire, croiser, tisser, décortiquer, touche par touche, des histoires, des vies et des lieux sur une autre toile, celle du cinéma.

le cinéma, ma seconde peau, celle qui m'a protégée de moi-même, que je porterai longtemps encore sur mes épaules parceque tout ce qui parvient à émerger du plus profond de moi ne peut prendre forme, venir effleurer une toile ou un bout de papier qu 'en la traversant.

au coeur de mes incessantes transhumances, de paris à madras, l'univers de l'atelier a remplacé celui des salles obscures. il y a là, le laboratoire silencieux et serein de mon enfance, la fébrilité des heures oubliées au fil du pinceau, et cette nécessité, d'aller toujours plus en avant en quête d'une série d'imperceptibles évidences, de témoignages, ecrtes abstraits mais néanmoins intimement reliés au monde, à l'époque et aux cultures qui m'entourent.

c'est cet invisible-là que je tente jour aprés jour d'approcher dans la plus grande sincérité, avec l'espoir que d'autres puissent parfois y puiser un peu de cette énergie vibrante, vitale que je sens poindre ici ou là, au détour de l'un de mes « mes ailleurs ».

-galerie de la pointe-

49 rue du moulin de la pointe 75013 paris

-galerie limitis-

© Copyright 2012 - Galerie de la Pointe | Design par EMOSHION